Safti c’est fait !

Après Capi et Optihome (ex-groupe Artemis), IAD, et Propriétés privées, voilà que SAFTI vient de faire rentrer dans son capital un investisseur financier. A la différence du Bon Agent qui a intégré Citya un leader de l’immobilier, une fois encore les réseaux de mandataires sont absorbés par des grands groupes financiers.

L’organisation des réseaux de mandataires prend de la valeur et attire de plus en plus les investisseurs, qui constatent qu’en 15 ans cette nouvelle forme d’intermédiation a pris près de 28 % de part de marché. La complémentarité est donc de mise avec les agences classiques de l’immobilier, qui conjointement prennent une part prépondérante vis-à-vis de l’intermédiation entre particuliers.

2 réflexions au sujet de « Safti c’est fait ! »

  1. rv.lefebvre@wanadoo.fr'Lefebvre Hervé

    Bonjour,
    La rédaction de cet article laisse sous-entendre que Safti a été “absorbé” par un “grand groupe financier”, ce qui n’est pas le cas…Une participation minoritaire n’est pas une absorption.
    Il est vrai que donner la véritable information, c’est moins sexy et moins utile pour mettre en avant “Le Bon Agent”, mais c’est nettement plus déontologique…
    Heureusement que tous les confrères ne font pas de même, nous aurions un beau spectacle de désinformation et de discours tendancieux.

    Répondre
    1. Claude-Olivier Bonnet Auteur de l’article

      Bonjour Hervé, je ne comprends pas votre commentaire. Il n’y a rien de dégradant à intéresser des investisseurs et d’être un réseau qui lève des fonds. C’est plutôt une marque de respect et d’intérêt que d’en parler. Nous sommes bien loin de ce niveau même si à présent nous sommes dans le groupe CITYA 2e groupe immobilier avec CITYA- LAFORET – GUY HOOQUET, mais en tant que réseau, ne jouons pas à ce niveau. IAD a dans son capital un fond, Capi celui de Se Loger, et Safti séduit des investisseurs qui ont pris une part dans le capital. Ce qui démontre que les réseaux de mandataires sont devenus respectables et atteignent leur maturité sur la marché de la transaction. Ne cherchez pas de perversité, détendez vous et appréciez que quelqu’un parle du métier gratuitement et réponde à tous sans filtre. Vous vendrez plus.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*